Accueil & nouveautés

La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire. Victor Hugo

 

 Art 3- Éditions créé  en 2008  par Charles-Yves et Françoise Plessis après 20 ans de galerie d'Art contemporain, doit sa pérennité et son succès aux coups de cœur qui les animent. Sortant de leur domaine de prédilection, l'art et les artistes, ils ont choisi de s'ouvrir au roman depuis 2017. Prenez le temps de voyager à travers quelques pages de ces livres sur la page suivante Lire 

 Nous aimons les libraires et nos livres peuvent être commandés chez tous,

ils sont également disponibles sur notre site .

J'ai mené toutes vos batailles - A. George

 Affrontant son dernier combat contre Alzo, le maître Alzheimer, Vincent exalte son amour pour My-Laï et médite… Vincent a partagé ombres et lumières et sa réflexion sur la vie et la mort pourrait être la nôtre, tant la seconde moitié du vingtième siècle restera comme une charnière entre deux cultures.

 

 Guerrier bafoué, confondu par son amour sans issue, il fait face à la maladie, lucide et sans espoir, comme la poignée d'anciens regroupés dans le fortin de Camerone. Son dernier déchirement sera celui de l'amour fracassé.

 

 Ce livre est un pas vers cette sagesse que l'on espère toujours et qui vous fuit sans cesse, une belle histoire d'homme, à la gloire des anonymes.

 

L'Alphabet des Astres Jean-Paul Marcheschi

A paraître

 

Pas perdus           J.Yves Cousseau

Jean Yves Cousseau a composé cette anthologie littéraire à partir d’une liste de 63 auteurs – de Dante à Cocteau – proposée par Guy Debord. Cette liste perdue fut retrouvée après la mort de l’écrivain dans sa correspondance, interpellant à nouveau J. Yves Cousseau. Les morceaux choisis qu’il propose dialoguent avec ses photographies ; allusives,jamais illustratives, elles dévoi-lent, des plus classiques aux plus icono-clastes, les chemins de traverses qu’il a empruntés et les mutations accomplies durant ce temps écoulé.
Cet ensemble peut aussi être lu comme un portrait allégorique de Guy Debord, sans qui cette nouvelle promenade photographique à travers la littérature n’aurait pas vu le jour.